Les conseils de News² : que faire en juin/juillet quand on aime pas le foot ?

Pour ce weekend...

Conseil n°1 :  se rendre à un festival Indés à la Maison des Peuples et de la Paix et au Bock n' Roll à Angoulême !

Pour fêter les trois ans de son label angoumoisin, Banobo Stomp organise à la Maison des Peuples et de la Paix (50 rue Hergé) et au bar le Bock n' Roll (25 rue Pasteur) un festival, le Bonobo Fest Banana Stomp du 9 au 12 juin. Au programme : concerts de musiques extrêmes, Trash country, Noise, Punk, Crust, Power violence... mais aussi des expos de peintures, de dessins, projection vidéo et une présentation de leur collection de vinyles et d'éditions Indés.

 

Si les termes de "punk", de "trash" ou de "Power violence" vous font frissonner vous pourriez être très agréablement surpris par la richesse artistique de ce festival et son agréable convivialité ! Au hurlements extérieurs des fans du jeu de la balle avec les pieds, News² vous conseille vivement de vous en mettre plein les oreilles et les mirettes à la MPP ou bar le Bock n'Roll ce weekend. Des hommes en robe, un joueur de cul de cafetière italienne et qui donne le rythme en frappant sur les néons du bar, vous ne serez pas déçus ! L'ambiance était électrique, éclectique à la MPP hier soir pour les amateurs de blues comme de Power violence avec Purin, Stop II, The Bockers, Miss Arkansas 93, Missiles Of October et Amphetamine Penis.   

 

La petite salle de la MPP offre un accueil limité cassant la barrière entre les artistes et le public. Entre les pauses musicales, vous pourrez ce soir et même dès cet après-midi visiter l'exposition d'artistes très talentueux qui vous transportent dans leur univers Indés en peintures et illustrations (Céline Guichard, Alexis Horellou, Laurent Bourlaud et Mathieu Serre), vous laissez hypnotiser par la projection vidéo de Zirozino à l'entrée, ou consulter des éditions Indés..

 

Le prix de l'entrée est libre et ça continue aujourd'hui jusqu'au bout de la nuit.

 

Pour consulter le programme : www.facebook.com/events/1727934464096994

Conseil n°2 : allez voir des Très courts-métrages partout en France et aux quatre coins du monde !

Du 3 au 12 juin, assistez à la 18ème édition du festival des Très courts-métrages. Des projections simultanées des sélections internationales de cette année auront lieu partout dans monde, de Tallinn en Finlande jusqu'à Mont-Dore en Nouvelle-Calédonie ! 5 continents, 30 pays, 80 villes y participent soit 150 films de 3 minutes. 

 

Présidé par l'actrice Aure Atika, le jury français composé de Renaud Baronian (reporter au Parisien), Yannick Dahan (réalisateur), Pascale Faure (responsable court-métrage à Canal+), les acteurs Carole Franck et Phillippe Rebbot et Morad Kertobi (responsable court-métrage au CNC) décerne les prix de la compétition internationale et Paroles de Femmes. Au programme également une sélection très variée qui saura plaire à tous : la sélection Différences, Animation, Familiale, Music'n'Dance, Ils Ont Osé "Trash'n'Glam" ! et Web-Séries. 

 

 

Migrants et victimes de la crise économique, questions du genre et nouvelles technologies, le festival des Très Courts met à jour de nombreux talents et le format des 3 minutes permet même aux plus petites productions de participer. 

 

Il ne reste plus qu'aujourd'hui et demain alors si votre voisin qui a organisé une soirée Euro 2016 ne vous a pas fait passer une nuit blanche, voici une occasion de passer un agréable moment cinématographique. L'entrée est gratuite, c'est cet après-midi à 15h30 à la médiathèque de l'Alpha à Angoulême, de 16h à 20h30 à l'espace culturel de la ville de La Rochelle, de 14h30 à 21h30 au Forum des Images (Forum des Halles) à Paris avec la remise des prix Paroles de Femmes et de la compétition internationale et jusqu'à demain 20h30.

 

Pour consulter les divers lieux de projection en France et à l'étranger : http://trescourt.com/fr/villes 

Sonia Carré

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0